Trois jours inoubliables en Alsace


France / mercredi, mars 28th, 2018

Il y a deux ans, j’ai effectué une excursion de trois jours en Alsace. J’avais déjà visité la région quand j’étais petite et j’avais beaucoup aimé. Je n’y étais cependant pas retournée depuis. J’ai donc profité d’un week-end prolongé en août pour redécouvrir la région, de Colmar à Strasbourg en passant par le Haut-Kœnigsbourg.

Colmar : vive les colombages

Maisons à colombages à Colmar en Alsace
Maisons à colombages à Colmar en Alsace

J’ai commencé mon périple par Colmar dans le Haut-Rhin. La commune a un charme certain. En effet, de jolies maisons à colombages bordent les ruelles de la vieille ville. Les fameuses poutres en bois apparentes font partie intégrante de l’image de la ville.

Par beau temps, on s’installera volontiers à une terrasse pour profiter du soleil et de ce décor d’exception et déguster un vin local ou encore une tarte flambée. Une fois rassasié, allez donc faire un tour du côté de la Petite Venise. Il s’agit de canaux entourés de maisons typiques où il fait bon se promener.

Colmar est sans aucun doute l’une des villes moyennes les plus belles de France.

Le Haut-Kœnigsbourg : un vrai château de conte de fées

Après ma visite de Colmar, je me suis ensuite rendue non loin de là, au château du Haut-Kœnigsbourg dont l’architecture imposante domine la vallée du Rhin. Sa caractéristique la plus notable est sans conteste ses pierres de couleur rouge.

Le Haut-Kœnigsbourg en Alsace
Le Haut-Kœnigsbourg en Alsace

Cette forteresse datant du XIIe siècle appartint à diverses familles au fil des siècles avant d’être en partie détruite au XVIIe siècle. Elle fut par la suite laissée à l’abandon pendant longtemps. Ce n’est qu’à la fin du XIXe siècle que Guillaume II décida de faire restaurer le château, celui-ci se trouvant alors dans l’Empire allemand.

Son aspect actuel est donc relativement récent, ce qui n’en rend pas moins la visite intéressante. J’ai pour ma part eu un coup de cœur pour la cour intérieure avec ses fresques murales et son escalier hexagonal. De plus, à plusieurs reprises, on a droit à une vue imprenable sur la vallée et ses vignes.

Strasbourg : l’incontestable capitale de l’Alsace

J’ai ensuite poursuivi mon périple vers le nord, en poussant jusqu’à Strasbourg. Cette ville ressemble certes à Colmar par ses maisons à colombages, mais ce qui frappe le plus reste son rapport à l’eau.

Ponts couverts à Strasbourg, Alsace
Ponts couverts à Strasbourg, Alsace

C’est en effet un des premiers éléments que j’ai remarqué en arrivant dans le centre. J’ai commencé par emprunter le barrage Vauban qui enjambe l’Ill. Ce pont fermé présente la particularité de pouvoir être traversé en deux endroits : au niveau inférieur et sur la terrasse. C’est ce dernier itinéraire que je préconise, car il offre une vue saisissante sur les incontournables Ponts couverts et sur la cathédrale.

La cathédrale est d’ailleurs la principale curiosité de la ville. De style gothique, elle présente une façade asymétrique – la deuxième tour n’ayant jamais été construite – et une rosace à la fois sobre et colorée qui illumine toute la nef. À noter que chaque année en décembre, son parvis accueille un marché de Noël réputé dans toute l’Europe.

Si vous avez le temps, n’hésitez pas à faire un tour dans le très vert quartier européen, où vous reconnaîtrez sans doute le Parlement européen. En effet, Strasbourg, en plus d’être la capitale de l’Alsace (et désormais de la région Grand Est), est surtout une des capitales de l’Union européenne.

Retour par la route des vins

Village viticole en Alsace ; au fond, le Haut-Kœnigsbourg
Village viticole en Alsace ; au fond, le Haut-Kœnigsbourg

Sinon, joignez l’utile à l’agréable et prenez le chemin du retour via la route des vins. Si les adeptes de l’œnologie trouveront forcément leur bonheur, les personnes ne buvant pas d’alcool (comme moi) auront de quoi se consoler : les vignobles sont absolument magnifiques et les villages alentours valent le détour. Je vous conseille personnellement Kaysersberg et Riquewihr. Ces deux villages sont certes très touristiques, mais ils sauront vous en mettre plein la vue.

Comme tout au long de cette expédition, j’ai suivi le Rhin, j’ai décidé en rentrant en Suisse de continuer sur ma lancée et de faire un crochet par les chutes du Rhin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*