Le Yorkshire en 3 abbayes


Europe, mon amour, Royaume-Uni / dimanche, juin 10th, 2018

Brève histoire du Yorkshire

Le Yorkshire est une région très verte du nord de l’Angleterre. Comme je l’ai expliqué dans un précédent article, l’histoire du Yorkshire et de sa capitale York est millénaire. Dès l’Empire romain et plus encore au Moyen-Âge, la région est très prospère grâce au commerce de la laine. À l’époque médiévale, les moutons et l’industrie de la laine se trouvent principalement sur les terres de l’Église. Les abbayes qui parsèment le Yorkshire deviennent ainsi très très riches (quitte à contrevenir aux principes de leur ordre, bénédictin ou cistercien).

Au XVIe siècle, le tristement célèbre roi Henri VIII est au pouvoir. Après s’être séparé de sa première épouse (et du pape par la même occasion), le souverain a décidé de ponctionner piller les abbayes et les monastères, qui disposaient alors de grandes richesses, afin de récompenser ses nouveaux fidèles. Puis devant le mécontentement suscité, il prit le parti de les dissoudre entièrement. C’est pourquoi le paysage anglais, et notamment celui du Yorkshire, est émaillé d’abbayes en ruines. Lors de mon séjour, j’ai eu l’occasion d’en visiter trois.

Fountains Abbey

"<yoastmark

Fountains Abbey se trouve à une cinquantaine de kilomètres de Leeds et de York. Le domaine de Studley Royal comprend bien plus que l’abbaye gothique en tant que telle. On y trouve également un vaste parc à l’anglaise, un manoir, divers pavillons ainsi que des éléments plus fonctionnels (moulin, verger, etc.). Fait intéressant au vu de ce que j’ai expliqué ci-dessus: les pierres qui ont servi à la construction du manoir aux XVIe et XVIIe siècles proviennent de l’abbaye.

"<yoastmark

Cette visite m’a beaucoup marqué, car si j’étais déjà familière de cette partie de l’histoire anglaise, voir en vrai les effets de la loi sur la dissolution des monastères et des abbayes est une tout autre expérience. C’était d’ailleurs la première fois que je voyais une abbaye en ruines. Paradoxalement, le fait qu’il n’y ait plus ni toit ni vitraux permet de mettre en valeur la grandeur du monument. J’ai certes visité des églises ou des cathédrales gothiques plus imposantes, mais le fait qu’une fois à l’intérieur il n’y ait pas de référentiel naturel (un arbre par exemple) ne permet pas de se faire une idée précise de l’ampleur du bâtiment.

 

Le vaste parc traversé par la rivière Skell constitue une promenade agréable. En longeant le cours d’eau, j’ai pu apercevoir cygnes, faisans, fabriques de jardin… Il paraît que l’on peut même y voir des cerfs si l’on a de la chance. À la fin, je me suis autorisé un petit Afternoon Tea avec thé et scones en profitant de la vue sur un splendide plan d’eau entouré d’une végétation verdoyante.

"Afternoon

Whitby Abbey

La magie de Whitby Abbey, c’est avant tout sa situation. De sa falaise, elle surplombe la mer du Nord et un village de pêcheurs. Quand je m’y suis rendu, la nuit était en train de tomber. Le ciel était gris. Le vent soufflait. Les vagues se  brisaient au loin. Une véritable ambiance à la Emily Brontë ou à la Edgar Allan Poe. Qui sait ? Peut-être un fantôme de moine hante-t-il ces lieux ?

Whitby Abbey, présence imposante dominant la mer
Whitby Abbey, présence imposante dominant la mer

Ce qui m’a marqué dans les deux autres abbayes, c’est la nature qui reprenait ses droits. Ici, c’est vraiment l’atmosphère gothique du lieu (et je ne parle pas uniquement de l’architecture). Le village en contrebas offre en revanche une tout autre facette. En dépit de la météo, il est assez vivant. On voit des gens sortir au restaurant et se promener dans les rues. Le contraste est saisissant !

Rievaulx Abbey

Avant l’accession au pouvoir d’Henri VIII, l’abbaye de Rievaulx avait déjà connu des revers de fortune. Vers la fin du Moyen-Âge, la Grande Peste succéda à une épidémie ovine tandis que les Écossais mirent l’abbaye à sac. Si bien qu’à la fin du XIVe siècle, le nombre de moines fut divisé par dix. Au fil des décennies suivantes, sa situation s’améliora. Du moins jusqu’à ce que « Barbe-Bleue » s’en mêle.

Aujourd’hui, l’ancienne abbaye cistercienne de Rievaulx est en ruines. Mais une fois encore, quelles ruines ! Elles s’étendent sur une large parcelle. Nef, presbytère, cloître, teinturerie (!), réfectoire, infirmerie… Rien ne manque. Chaque élément côtoie la nature: arbres, pelouse, pissenlit, et même lapins et moustiques ! Le domaine dispose également d’un petit musée où l’on peut voir les œuvres qui ornaient l’abbaye à l’époque médiévale.

Presbytère de Rievaulx Abbey
Presbytère de Rievaulx Abbey

Les abbayes du Yorkshire, de même que la ville de York, reflètent l’histoire de la région. On pourrait croire que le fait qu’elles aient été pillées et laissées à l’abandon pendant des siècles leur ferait perdre tout leur attrait. Il n’en est rien. C’est au contraire leur aspect le plus fascinant. À la manière des ruines grecques ou romaines, elles s’intègrent parfaitement dans le paysage et en disent plus long sur le passé qu’un grand cours d’histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*